Poitiers : quel avenir se dessine pour le cinéma associatif Le Dietrich ?

21 janvier 2020

LA NOUVELLE REPUBLIQUE 20.01.2020

Marjorie Dangel, directrice du cinéma Le Dietrich : « Nous avons doublé les entrées en cinq ans mais nous sommes financièrement toujours fragiles. »
© Photo NR

Un développement sur le site est l’une des options imaginées par l’association gestionnaire.

Après avoir décliné la proposition municipale d’un transfert aux Couronneries, le cinéma associatif Le Dietrich n’entend pas pour autant rester dans le flou.

On est ouvert à toutes les propositions à condition que les choses se fassent dans l’ordre, assure Marjorie Dangel, la directrice du Dietrich. Fort aujourd’hui d’une fréquentation qui a doublé en cinq ans (lire encadré), le cinéma associatif « Art et essai » installé dans l’un des anciens bâtiments du quartier Dalesme envisage son évolution dans une logique différence de celle imaginée un temps par la Ville.

En lien avec les financements d’États associés à la politique de la Ville dont va bénéficier le quartier des Couronneries, Grand Poitiers vient d’acter l’acquisition des anciens locaux d’EDF (lire la NR du 18 décembre 2019) pour y installer un pôle culturel réunissant l’Éesi (École européenne supérieure de l’image) et le pôle Aliénor (enseignement supérieur en musique et en danse). Et si dans l’esprit de la municipalité poitevine, le cinéma Le Dietrich aurait pu trouver sa place dans ce contexte, le conseil d’administration de Ciné-U, l’association gestionnaire, a définitivement décliné l’invitation de la mairie en mai dernier.

« Ne pas rester sur un seul écran » « Notre objectif est effectivement de nous développer et de ne pas rester sur un seul écran », éclaire Marjorie Danjel qui explique que la structure a longuement réfléchi à l’opportunité offerte par la Ville. Mais les études de marché et de public, l’attachement à l’identité de la salle, le manque de garantie sur la question des transports jusqu’à minuit pour un public plutôt de centre-ville, ou encore le nécessaire développement d’un secteur de médiation en lien avec le quartier pour une équipe réduite de quatre salariés déjà très occupée ont contribué à motiver le refus de l’association.

« La mairie a pris acte en pensant que nous voulions rester ici dans une seule salle alors nous tenons à nous développer avec plus de moyens, poursuit la directrice. Pourquoi, par exemple, ne pas s’agrandir ici avec un deuxième écran, tout en développant l’espace d’accueil puisque les travées voisines sont en vente ? On peut aussi imaginer s’implanter dans le quartier de la gare. »

Avec un travail à la qualité reconnue par la profession et un public au rendez-vous, Le Dietrich entend renouveler avec la Ville sa convention d’objectifs et de moyens. Une fois les élections passées, « nous allons renouer le dialogue avec la Ville pour qu’elle prenne conscience que l’on est un acteur culturel essentiel à Poitiers et que l’on entame un travail sur une vraie co-construction d’un autre projet de développement ».

A suivre

>En chiffres. Depuis l’arrivée de sa programmatrice salariée Amélie Boisgard,
>la fréquentation du cinéma Le Dietrich a doublé en cinq ans grâce à une diversification conservant par ailleurs l’ADN des lieux que sont les soirées à thème, les premiers films ou les partenariats avec des structures extérieures. Voici la progression du nombre des entrées : 19.871 et 2015, 24.544 en 2016, 28.659 en 2017, 32.247 en 2018 et 38.690 en 2019.
>Séances exceptionnelles. Elles fonctionnent très bien qu’elles soient des séances uniques, des avant-premières, des inédits… Certaines font salle comble comme le Rocky horror picture show programmé tout les ans. Le rendez-vous 2020 aura lieu le vendredi 25 janvier à 21 h 30 et le pré-achat des places à la salle aux heures de séances est vivement conseillé.

Aux Couronneries, les habitants dessinent le quartier de leur rêve

LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE 13.08.2020 Bernard et Samuel, père et fils, rêvent de plus d’accessibilité et d’un terrain de pétanque. © Photo NR Le Petit Prince voulait qu’on lui dessine un mouton. Aux Couronneries, on demande aux habitants de rêver leur quartier. À quoi...

Poitiers: Chantier Public part à la conquête des habitants

LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE 22.07.2020 Virgnie Lyobard, Meryl Pierret (en service civique) et Louisa Degommier, vont aller à la rencontre des habitants de la Vienne. © Photo NR C’est un lieu artistique arrimé à Montbernage. Chantier public part sur les routes de la Vienne...

Maintenant, c’est Madame la maire

LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE 04.07.2020 Léonore Moncond'huy a été officiellement élue maire de Poitiers hier soir (Photo Patrick Lavaud) Appelez la « Madame la maire ». Léonore Moncond'huy a évidemment remporté le 3 tour de l'élection municipale, hier soir, à l'occasion de...

Les centres de loisirs s’adaptent pour l’accueil d’été

LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE 25.06.2020 Depuis le 11 mai, le centre d’animation des Couronneries a rouvert progressivement ses accueils. © (Photo CSC les Couronneries) Les protocoles sont allégés pour les centres d’animation de Poitiers mais pas suffisamment pour pouvoir...

Couronneries : le conseil citoyen se déconfine

CENTRE PRESSE 20.06.20 Pendant la crise sanitaire, le conseil citoyen des Couronneries a réduit ses activités, mais ses membres ont continué à communiquer entre eux, et se déconfinent en même temps que reprennent les chantiers de renouvellement urbain du quartier. «...

Tous solidaires mais pas de la même manière

LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE 17.06.2020 Alors qu’une crise économique et sociale d’ampleur s’annonce, les trois candidats placent la question des solidarités parmi leurs priorités. © (Photo Patrick Lavaud) Face à la crise sociale annoncée, chaque candidat place la...

Pour cet été, l’encadrement des enfants se réinvente

CENTRE PRESSE 11.06.2020 Les capacités d'accueil des centres de loisirs sont fortement revues à la baisse, sauf changement des consignes sanitaires.(Photo archives CP) Pendant les grandes vacances, les activités de loisirs ne fonctionneront pas normalement, protocole...

Poitiers : le rire comme remède à la crise sanitaire

LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE 05.06.2020 Lors des séances de yoga du rire, les participantes associent mouvements du corps et éclats de joie. © Photo NR Plus que jamais, Véronique Vergona, animatrice en yoga du rire, préconise de retrouver le goût de s’esclaffer. Un acte aux...

Y aura-t-il plus de potagers urbains demain à Poitiers ?

LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE 04.06.2020 L’idée de ces espaces d’agriculture urbaine est de recréer du collectif. © (Photo Dominique Bordier) Depuis deux mois à Poitiers, des collectifs d’habitants ont décidé de s’emparer des espaces verts de leur quartier pour rendre la...

Reprise en douceur au centre d’animation des Couronneries

CENTRE PRESSE 28.05.2020 Le centre d'animation des Couronneries 37 rue Pierre de Coubertin (05.49.44.12.48) reprend progressivement ses activités. L'accueil est ouvert les lundis, mardis, jeudis, vendredis de 14h à 17h30. L'animateur jeunesse (15-20 ans) reçoit les...

Poitiers : le restaurant de L’Éveil sert plus que des repas

LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE 28.05.2020 Une formule plateau permet à L’Éveil de reprendre progressivement du service. © Photo NR Cette semaine, l’association des Couronneries, à Poitiers, a repris ses services grâce à une formule plateau. Un premier pas avant une ouverture...

Les maisons de quartiers sont pendues au téléphone

CENTRE PRESSE 25.03.2020 Les maisons de quartiers sont fermées, mais leurs lignes téléphoniques sont ouvertes. (Photo d'archives) Pendant le confinement, les maisons de quartiers restent à l'écoute des besoins des habitants: appels téléphoniques réguliers,...