Les habitants, acteurs de leur quartier

31 août 2018

PoitiersMag septembre 2018 – n°257

Dans le cadre des budgets participatifs, des visites de quartiers avec élus et techniciens permettent aux habitants de parler de leur quartier.

 

 

 

 

 

A Poitiers la concertation avec les habitants prend de multiples formes. Conseils citoyens et de quartier, comités de quartier, budgets participatifs, assises de la jeunesse… Les Poitevins sont régulièrement invités à devenir acteurs de la vie de leur ville.
Ce mois-ci une expérimentation est lancée avec les conférences d’usage. Avec toujours en fil rouge, une meilleure connaissance du fonctionnement d’une ville pour rendre un avis éclairé.

LES HABITANTS DEVIENNENT ACTEURS DE LEUR VILLE
C’est une forme de concertation d’un nouveau genre, encore très peu développée dans les villes et les agglomérations. Pour la première fois, la Ville de Poitiers expérimente les conférences d’usage, plus connues – dans le monde médical notamment – sous le nom de conférence de consensus. Le principe : réunir un groupe d’habitants autour d’une problématique et lui apporter tous les éléments nécessaires pour rendre un avis éclairé, dépassant le point de vue personnel, subjectif par nature, de chacun.

Depuis le 20 août, et jusqu’au 16 septembre, les habitants volontaires sont invités à se porter candidat pour faire partie du groupe chargé de répondre à la question : « quelle liaison demain entre les Couronneries et le centre-ville ? ». La sélection des 25 habitants se fera en fonction de plusieurs critères : le lieu de résidence (10 habitants des Couronneries, 10 du centre-ville et 5 de Grand Poitiers), l’ancienneté dans leur quartier, l’âge et l’usage du quartier. Le panel respectera également la parité. « Il s’agira vraiment pour les participants de se projeter dans les Couronneries dans 10 ou 15 ans, lorsque le programme de renouvellement urbain aura fait son œuvre. Les Couronneries seront devenues un prolongement du centre-ville avec des équipements culturels, de nouveaux commerces… », explique Etienne Royer, chargé de mission cohésion sociale à la Ville de Poitiers.

 

Une formation en quatre temps

Tout l’intérêt de la conférence d’usage est d’apporter aux habitants une formation dans différents domaines. Après une soirée de lancement le vendredi 5 octobre à la Maison du projet, le premier atelier consistera en une balade urbaine aux Couronneries pour s’imprégner du lieu et comprendre, au fil des rencontres, la dynamique engagée.
Pour le 2ème rendez-vous (6 novembre) après une présentation des premiers éléments du diagnostic technique, l’objectif sera de définir les principaux avantages attendus de la future liaison.
Lors du 3ème atelier (24 novembre), le panel analysera les avantages et inconvénients des différentes solutions (téléphérique, funiculaire, renforcement du réseau de bus, bouquet de différentes solutions…) grâce à la présence d’experts et techniciens d’autres collectivités.
4ème et ultime étape (11 décembre) : la finalisation de l’avis citoyen qui sera remis au Conseil municipal. Cet avis n’a pas de valeur de décision mais alimentera de façon certaine l’arbitrage politique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MILLE ET UNE FAÇONS D’ÊTRE ACTEURS

Si les conférences d’usage marquent une nouvelle étape dans le développement de la concertation citoyenne poitevine, la Ville n’en est pas à son coup d’essai. De multiples formes de participation citoyenne existent dans de nombreux domaines de la vie quotidienne. Avec toujours l’idée que pour construire leur avis, les habitants doivent être informés des éventuelles contraintes urbanistiques, budgétaires, administratives… En voici quelques exemples.

Les budgets participatifs. Tous les ans, chacun des 10 quartiers dispose d’une enveloppe de 40 000€ pour réaliser un aménagement servant l’intérêt général. Après un appel à idées, un « diagnostic en marchant » propose aux habitants de se promener dans le quartier, avec élus et techniciens de la Ville, pour évaluer la faisabilité des projets. « Il n’y a jamais de la part de la Ville de jugement sur l’intérêt d’un aménagement : les habitants connaissent leur quartier et savent ce qui est bon pour eux. L’important est vraiment d’expliquer en quoi les règles d’urbanisme ou le budget rendent, parfois, le projet impossible. C’est une façon également de rendre perceptible  les contraintes des élus locaux », poursuit Etienne Royer. Après une étude de faisabilité et un chiffrage financier, les habitants choisissent le ou les projets qu’ils souhaitent réaliser.

Les instances de participation. Les conseils citoyens ont été créés en mars 2017 dans les quartiers prioritaires et rejoignent les dispositifs des conseils et comités de quartier existants de longue date à Poitiers. Les conseils citoyens, animés par les Maisons de quartier, réunissent des habitants des représentants d’associations et des acteurs économiques. Chacun s’est emparé de sujets propres à son quartier. Exemples : le renouvellement de l’image à Saint-Eloi, la réhabilitation du secteur des Templiers à Beaulieu ou encore le projet de renouvellement urbain aux Couronneries.

Le pouvoir d’agir dans les Maisons de quartier. Les Maisons de quartier sont le lieu privilégié de la participation citoyenne. Si les Poitevins peuvent y pratiquer une activité ou assister à des spectacles, leur principale vocation est de rendre les habitants acteurs de leur quartier, de leur redonner le « Pouvoir d’agir ». « C’est la mission transversale que nous avons réaffirmée dans les Conventions pluriannuelles d’objectifs en mars 2017 », explique Vincent Le Roux, de la direction Vie associative, Vie des quartiers. « C’était une volonté politique de la Ville mais aussi une pratique en train de se développer dans les Maisons de quartier ». Élaboration des projets des Maisons de quartier avec les habitants, animation de la concertation pour la fusion de deux écoles (Pagnol-Pérochon) à Poitiers Sud, implication des parents pour la réussite scolaire des enfants… les initiatives se multiplient.

La parole aux jeunes. En novembre dernier, pour la première fois, des Assises de la jeunesse ont réuni 120 jeunes de 12 à 25 ans pour recueillir leur parole et surtout imaginer des actions qui pourraient leur faciliter la vie. Après un temps de travail en ateliers, les participants ont rencontré les élus afin de leur exposer les problématiques rencontrées au quotidien et proposer des solutions pour y remédier. Écologie, emploi et formation, culture et sport, mobilité, solidarité sont les thèmes qui ont retenu l’attention. En juin, la concertation s’est poursuivie par un nouvel échange. Et à la rentrée, des ateliers de travail permettront d’aller plus loin et de mettre en œuvre les actions proposées. « Comme pour le Conseil communal des Jeunes, les Assises permettent d’impliquer les jeunes dans la vie de la cité, d’êtres forces de proposition », rappelle Karine Trouvat, animatrice de loisirs à la Ville de Poitiers.

« La rencontre avec les élus permet d’avoir conscience de ce qui est possible ou non. De savoir que des choses sont déjà faites ou ont déjà été testées. La dimension d’apprentissage par le projet est importante. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TÉMOIGNAGES

« Donner la parole aux habitants pour recréer du lien social »

« Une fois à la retraite, j’ai ressenti le besoin de donner un sens social au temps dont je disposais. J’ai saisi l’opportunité du conseil citoyen. Nous sommes une bonne équipe et l’animateur accompagne bien le projet. Nous sommes organisés en pôle, je me suis investi dans celui des « cafés citoyens ». Une fois par mois, nous nous installons place des Templiers, en offrant aux gens de partager une boisson. Puis, la discussion s’engage. Beaucoup de sujets tournent autour du vivre-ensemble, des problèmes d’incivilités, de sécurité. La force de ces cafés, c’est de permettre aux habitants de s’exprimer et de trouver collectivement une solution, acceptée par tous. Il y a un profond respect de la parole de l’autre. Selon moi, plus on ira vers les gens, plus on favorisera du lien social, un climat de « village »… »

 

« Proposer des améliorations pour le quartier »

 « J’ai fait partie d’une étude, menée par le CHU et la faculté de sport, sur l’impact de l’activité physique sur la santé des personnes de plus de 65 ans. J’en ressentais les bénéfices et je me suis dit : pourquoi ne pas créer quelque chose en extérieur, dont pourraient bénéficier tous les seniors du quartier ? J’ai entendu parler des budgets participatifs et j’ai saisi l’opportunité. C’est un moyen d’être attentif à l’environnement de notre quartier, de proposer des améliorations permettant un mieux-être pour l’ensemble des habitants ». « Le Comité d’actions de Poitiers ouest (CAPO) a pleinement soutenu cette proposition de parcours de santé, installé à proximité de la piscine des Tournesols utile au quartier et qui profitera à tous ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La résidence Schuman des Couronneries vit ses derniers instants

Aux Couronneries, les pelleteuses se sont mises en action depuis quelques semaines, prélude à la restructuration de la résidence Schuman. © Photo NR Immeuble emblématique des Couronneries des années 1970, la barre Schuman vient d’être percée. Le prélude à une...

Le quartier des Couronneries dans l’attente d’une rénovation

Parmi les premiers chantiers envisagés, le grignotage dès hier de la barre Schumann. © Mathieu Herduin Près de 150 personnes ont assisté mardi soir 7 décembre 2021 à une réunion d’information sur la rénovation du quartier. Une enveloppe de 170 M€ y sera consacrée....

Rénovation Urbaine au Quartier des Couronneries

« Les Couronneries », quartier populaire emblématique de Poitiers est au croisement de plusieurs enjeux : sociaux, de mixité, urbanistiques, … Le 09 décembre une visite a permis de faire le lien entre 3 projets au portage varié mais au lien géographique, urbanistique...

Aux Couronneries, petits grignotages pour grosses conséquences

La démolition partielle de la barre Schuman dans le quartier des Couronneries, juste en face de place de la Provence, symbolise le début du projet de rénovation urbaine. © Mathieu Herduin Comme un symbole de la rénovation urbaine des Couronneries, le grignotage de la...

Lancement des travaux de construction d’une résidence pour jeunes

Le 9 décembre 2021, le démarrage des travaux d’une résidence pour jeunes actifs et étudiants de 100 logements a été officiellement lancé dans le quartier des Couronneries à Poitiers (86). Propriété de 3F Résidences et gérée par l’association Poitou Habitat Jeunes,...

Aux Couronneries, Ekidom valorise les déchets de la déconstruction

Les barres métalliques en façade seront réutilisées en appuis vélos. ©pbonnet Le chantier de réhabilitation de la résidence Schuman a débuté depuis quelques semaines. Ekidom y conduit une première expérimentation de réemploi des matériaux. Officiellement, la première...

La « barre » Schuman va être coupée en deux

Des coursives, situés à l'arrière du bâtiment desserviront les logements. (Document Ekidom) Cet été, on vous explique ce qui va changer avec le programme de rénovation urbaine aux Couronneries. Voici encore un chantier du programme de rénovation urbaine du quartier...

Une école de l’image à la place des électriciens

L'entrée de l'école sera positionnée vers la rue Marcel-Paul. (Document Colbac Sachet architectures) Cet été, on vous explique ce qui va changer avec le programme de rénovation urbaine des Couronneries. L'un des plus vastes bâtiments des Couronneries aura bientôt...

La Zup des années soixante va changer d’allure

Tourné vers la place de Provence et son marché depuis 50 ans, le quartier des Couronneries va changer d'allure. Lorsqu'elle a été achevée au début des années soixante-dix, la Zup de Poitiers (Zone à urbaniser en priorité), offrait la promesse de logements modernes et...

Le foyer Kennedy, premier de cordée

Les engins de chantier sont au pied de la tour Kennedy. © pbonnet La plus haute tour de la Zup des Couronneries ne dominera plus le quartier dans quelques mois. Le foyer Kennedy, qui abrite une résidence habitat pour les jeunes, est le premier équipement public qui...

Les habitants se mobilisent pour l’amélioration de leur quartier

Au 79, rue des Couronneries, face au centre familial, un vaste espace pourrait être aménagé au profit des enfants, des jeunes et de leurs familles. © Photo NR Plus de 500 projets ont été déposés par les habitants de Poitiers dans le cadre de la campagne des budgets...

La barre Schuman va se refaire une beauté

Une fois restructurée, la résidence Schuman comprendra autant de logements qu’aujourd’hui mais avec une typologie différente. © (Document Ekidom) Symbole du renouvellement urbain aux Couronneries, la résidence Schuman s’apprête à vivre deux ans de travaux. Un chantier...

Aux Couronneries, les Tours roses font peau neuve et virent au blanc

C’est un des plus gros chantiers entrepris par Ekidom, bailleur social poitevin. Les trois « Tours roses », situées au quartier des Couronneries à Poitiers, subissent une véritable cure de jouvence. Au total, 8,625 millions d’euros sont engagés pour leur rénovation,...