LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE 04.07.2020

Léonore Moncond’huy a été officiellement élue maire de Poitiers hier soir
(Photo Patrick Lavaud)

Appelez la « Madame la maire ». Léonore Moncond’huy a évidemment remporté le 3 tour de l’élection municipale, hier soir, à l’occasion de la séance d’installation du conseil municipal, qui s’est déroulé au Théâtre & Auditorium (Tap) pour respecter les conditions sanitaires en vigueur. Le public était limité (100 personnes), en revanche les journalistes étaient très nombreux. Les locaux, comme d’habitude, et pas mal de confrères des médias nationaux, venus pour immortaliser le « sacre » républicain d’une femme, jeune et écologiste, qui succède à une ribambelle d’hommes, à la tête de la mairie de Poitiers.

Une équipe « audacieuse, motivée, pleine d’idées et d’envies »

C’est pourtant grâce à une femme, Aliénor d’Aquitaine, qui accorda aux habitants de Poitiers le droit de constituer en commune, que fut désigné le premier maire de Poitiers, Savari, en 1200. La nouvelle maire n’est certainement pas pressée d’avoir un boulevard à son nom. En revanche, elle a hâte de se mettre au travail pour les Poitevins, a-t-elle déclaré hier soir.

Doyen d’âge des élus, il a présidé aux opérations de vote. Deux candidats se sont présentés : Léonore Moncond’huy et Anthony Brottier. Le scrutin ne faisait pas de doute : la nouvelle maire de Poitiers a été élue avec 36 voix.
« Poitiers Collectif s’inscrit dans la relève, et non dans la rupture, avec nos prédécesseurs, qui ont contribué à faire de Poitiers la ville que nous aimons », a-t-elle déclaré. La nouvelle équipe en place compte toutefois s’inscrire aussi dans un changement d’approche, « en redonnant à chaque Poitevin sa place dans la démocratie ». Face aux urgences, écologique, sociale et démocratique, elle a aussi demandé « de la patience et de l’indulgence » pour une équipe renouvelée mais « audacieuse, motivée, pleine d’idées et d’envies ».

Quinze adjoints

Dans la foulée, le conseil municipal a élu la liste de quinze adjoints présentée par la majorité (voir notre infographie). Leurs attributions précises (éducation, finances, voirie, etc.) n’ont pas été dévoilées hier soir, à l’exception de celle du premier adjoint, Stéphane Allouch, qui sera en charge du personnel. Pour les autres, « nous attendons le conseil communautaire de Grand Poitiers, le 10 juillet, pour coordonner ces attributions avec celles des élus de l’exécutif communautaire », explique l’équipe de la nouvelle maire de Poitiers.

Philippe Bonnet