LA CARAVANE A SOUVENIRS – 10.10.2019

Bernard se prête au jeu et nous livre ses souvenirs du quartier des Couronneries

En 1956, à l’âge de 7 ans Bernard et son grand frère, Jacky, se sont installés avec leurs parents dans le quartier des Couronneries, rue de Tiffauges.

Attenant à leur « maison du bonheur », c’est dans leur immense jardin où nous trouvions groseilliers, cassis, poiriers, pommiers, cerisiers, abricotiers, pruniers, pêchers, amandier, treilles et des pieds de vigne, que Bernard nous emmène.
C’est sans oublier Pompon : le cheval de traie, la ferme de M. Dessioux, le coteau : le rendez-vous des amoureux, … et des champs à perte de vue !
Et oui à l’époque, le quartier des Couronneries n’était que campagne et la maison des Lacarte était pratiquement la seule habitation !

Mais à partir des années 60, il est aussi question d’expropriation, souvenir encore très douloureux malgré le temps passé.

Puis, arrivé jeune homme, Bernard nous entraîne danser dans les bals… tango, valse, paso !

Extrait de l’interview

Gilles : « Si le quartier des Couronneries était une saison, quelle serait-elle pour vous? »

Bernard : « Le printemps, car c’est la saison où tout est possible »

Maison du projet – 15 octobre 2019